star social-channel-googleplus surface account images colour extern-link map location store-on star brush paint-rol paint tester conditions delivery payment minus_16px plus_16px close_16px arrow-down_16px arrow-up_16px arrow-right_16px selected_16px email external-link social-facebook social-googleplus social-twitter list work business clients painters-icons-v2-source_pdf social-channel-facebook social-channel-instagram social-channel-instagram2 social-channel-twitter social-channel-youtube carrousel_prev carrousel_next download save-colour-off shopping-cart shopping-list store-finder search share save-colour-off2 save-colour-on info-off info-on workspace loader close

Pourquoi faut-il faire un cahier des charges?

Vos chantiers

Les petites demandes des clients peuvent s’accumuler et il est difficile de trouver le juste équilibre entre en faire plus et réaliser des profits à la hauteur de votre travail

Les besoins des clients changent souvent en cours de chantier, et il n’est pas rare qu’un projet prenne de l’ampleur lorsque les clients voient leur maison changer. Mais, si le cahier des charges augmente, le prix des travaux aussi…

 

Entrez dans les détails

Négliger un aspect du chantier au stade de la planification peut vous coûter de l’argent ultérieurement. Alors, dans le cadre de votre contrat avec le client, définissez un cahier des charges rigoureux auquel vous et votre client pourrez vous reporter tout au long du chantier. Précisez bien les peintures (codes et coûts compris), le nombre de couches, les travaux préparatoires et les surfaces à peindre. Si un client vous demande des prestations supplémentaires, vous pouvez aisément lui expliquer la différence de prix et modifier le tarif en conséquence.

 

Équilibrez les avantages

Tout ce qui n’est pas inclus dans votre cahier des charges d’origine doit engendrer une augmentation du coût du projet. Une petite faveur comme un ponçage imprévu pour préparer les boiseries peut contribuer à établir une relation solide avec votre client. Mais, il est important que ce dernier respecte votre temps de travail. Toute heure supplémentaire sur un chantier doit généralement être facturée.

 

Communiquez sans attendre

Évitez que le client n'ait de grosses surprises en portant à son attention les demandes qui ne sont pas incluses dans le contrat d'origine. Une facture plus importante que prévu peut être source de conflits, mais si vous expliquez qu'il y aura une augmentation des coûts avant de faire le travail, ces problèmes peuvent être résolus avant qu'ils ne surviennent. Assurez le suivi de toutes les conversations avec un e-mail poli expliquant exactement combien coûtera le travail supplémentaire et demandez à votre client son accord par e-mail.

 

Respectez à la lettre votre définition de l'étendue des travaux 

Si un client estime que les tâches supplémentaires sont incluses dans le coût du projet, reportez-vous au cahier des charges d’origine. C’est là qu’il vous sera utile. Tout ce qui n’est pas inclus dans le cahier des charges d’origine doit faire l’objet d’une facturation supplémentaire, voire d’un devis séparé selon l’ampleur des travaux supplémentaires.

 

Sachez quand vous arrêtez

Le dernier recours, bien sûr, consiste à vous retirer du chantier. Si les demandes supplémentaires de votre client deviennent déraisonnables, n’ayez pas peur de partir. Dans ces rares occasions, il est important de mettre en place un échelonnement des paiements et de demander un acompte afin de minimiser vos pertes.

AkzoNobel
Gérer les coûts du projet et éviter les travaux impayés

Nouveau

Comment créer des contrats avec les clients

En savoir plus

Obtenir la référence client idéale

En savoir plus

Améliorez votre réputation à l'aide du marketing sur les réseaux sociaux

En savoir plus

Établissez un cahier des charges parfait

En savoir plus