star social-channel-googleplus surface account images colour extern-link map location store-on star brush paint-rol paint tester conditions delivery payment minus_16px plus_16px close_16px arrow-down_16px arrow-up_16px arrow-right_16px selected_16px email external-link social-facebook social-googleplus social-twitter list work business clients painters-icons-v2-source_pdf social-channel-facebook social-channel-instagram social-channel-instagram2 social-channel-twitter social-channel-youtube carrousel_prev carrousel_next download save-colour-off shopping-cart shopping-list store-finder search share save-colour-off2 save-colour-on info-off info-on workspace loader close

5 signaux d’alerte à prendre en compte lors d’un nouveau chantier

Vos chantiers

Nouveau chantier ? Anticipez les problèmes avec notre liste de contrôle

C'est un chantier qui a déjà commencé

Parfois, les nouveaux projets de peinture ne sont pas réellement nouveaux : ils ont été abandonnés par un autre peintre ou par un propriétaire qui n’avait pas le temps ou les compétences pour terminer le chantier. Ce n’est pas une raison pour refuser le chantier, mais il est utile de savoir exactement ce qui a été fait et pourquoi. Si un client a été déraisonnable avec un peintre, cela pourrait se reproduire.

 

Votre client a des envies de bricolage

Même s’il n’a pas encore retroussé ses manches, il arrive qu’un client veuille vous aider, soit parce qu’il aime bricoler soit parce qu’il souhaite réduire les coûts. Si un client participe au chantier, soyez clair sur les normes requises et stipulez par écrit que vous n’êtes pas responsable de la qualité de son travail. Un cahier des charges détaillé est indispensable dans ce cas.

 

Vous n'avez pas rencontré le « chef »

Vous devez convenir du cahier des charges du projet avec la personne qui paie, car c’est avec elle que vous concluez le contrat. Assurez-vous que c’est elle qui approuve les contrats, et non un ami ou un proche. Si vous travaillez pour un couple, veillez à ce que les deux soient d’accord sur les décisions à prendre, comme le choix des couleurs et les éléments à peindre.

 

Personne ne veut être responsable

Votre client est imprécis sur ce qu’il souhaite ? Préfère-t-il vous laisser prendre la décision et faire ce que vous pensez être le mieux ? Si votre client n’est pas clair sur ce qu’il veut au départ, aidez-le et conseillez-le, mais faites-lui bien comprendre que c’est à lui de prendre la décision. Puis, veillez à stipuler ses choix dans le contrat et le cahier des charges.

 

Vos conseils sont ignorés

Proposer des conseils sur la finition qui convient est un bon moyen de montrer vos compétences. Il est important de ne pas choisir les couleurs à la place de vos clients (c’est à eux de décider) : faites attention aux clients qui n’écoutent pas du tout vos conseils, ou qui insistent pour que vous fassiez des finitions que vous savez ne pas convenir à la surface. Au final, ils pourraient vous tenir responsable s’ils ne sont pas satisfaits du résultat.

AkzoNobel
Validez le plan de projet des nouveaux travaux

Nouveau

Comment créer des contrats avec les clients

En savoir plus

Obtenir la référence client idéale

En savoir plus

Améliorez votre réputation à l'aide du marketing sur les réseaux sociaux

En savoir plus

Établissez un cahier des charges parfait

En savoir plus